OE    
océan éditions menus
    ok    
titres

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
Z

 
E
Erreur ou crime judiciaire?
Erreur ou crime judiciaire?

Samedi 5 août 1995, au Port, plusieurs centaines de personnes se sont réunies autour de victimes de répression judiciaire et décident de mettre pied des comités contre les injustices de la justice.
A l’île de La Réunion, le conseiller général et maire de la ville du Port vit dans la clandestinité depuis le 3 Avril 1993.
Depuis cette date en effet, une étrange affaire défraye la chronique. Elle a pour objet l’attribution d’un important marché de travaux publics.
Ce marché a été obtenu par la société DUMEZ après que celle-ci - le délai de dépôt des offres expiré - eut réévalué son offre…à la baisse.

Maître Jacques Vergès :
«Quand nous disons que la vérité judiciaire n’est pas toujours la vérité tout court, ce n’est pas un outrage.»
«L’erreur judiciaire part d’une infraction. Dans cette affaire, l’infraction : DUMEZ a recalculé son offre à la baisse, le fait est établi. Il s’agit de savoir qui est responsable. Les magistrats ont privilégié une hypothèse dès le départ. Tous les éléments infirmant cette hypothèse dès le départ. Tous les éléments infirmant cette hypothèse ont été écartés : on s’est bouché les oreilles et les yeux.»
«Il y a erreur judiciaire lorsqu’il y a erreur de bonne foi. Lorsque l’on persévère dans l’erreur par choix politique partisan ou par faux amour propre, il n’y a plus d’erreur judiciaire, il y a crime judiciaire.»

Contre-procès
de l’affaire DUMEZ
21 juin 1995

collection : Actualité
Éditeur : Auto-édition - 293 p. - 7,62 €