OE    
océan éditions menus
    ok    
titres

A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
Z

 
O
Ou sa ou sava mon fra
Ou sa ou sava mon fra
Jean-Claude Legros auteur

Les textes qui composent ce recueil ont été écrits sur une période de plus de quarante années, de 1960 à 2005. Certains ont déjà fait l’objet de publications : cout’ con’y et bois pays, dans Le rideau de cannes, dans nout pays et ou sa ou sava mon fra, dans Réalités et perspectives réunionnaises.

Organe de l’Union Générale des Etudiants Créoles de La Réunion (UGECR), Le rideau de cannes est publié à Paris de 1960 à 1963. Ceux qui participent au mouvement qui se crée autour de cette publication sont depuis reconnus comme des «novateurs qui ont tracé la voie de la promotion de la langue créole et de la littérature réunionnaise »*.

Réalités et perspectives réunionnaises est une revue éditée à La Réunion par un groupe de progressistes vers la fin des années soixante. Un recueil intitulé « poèmes » a fait l’objet d’un supplément au numéro de septembre 1969.

Plus récemment, des extraits de Saint-Denis et Thank you bonna ont été cités dans la biographie de Madoré écrite par Nathalie Legros en 1990, Maloya blues et Thank you Gainsbourg ont été mis en musique par Jean-Max Labonté, figurant en 1995 dans l’album « Pays piment » du groupe « Grat’fils ». Maloya blues a par ailleurs été repris dans l’anthologie publiée en 2003 par Annie Darencourt sous le titre Vers d’autres îles.
Jean-Claude Legros a passé son enfance à Saint-Denis, rue Malartic, à l’ombre du jardin de l’État. Etudes secondaires au lycée Leconte de Lisle. Études de lettres à la Faculté de la Sorbonne à Paris et de linguistique à l’École nationale des langues orientales vivantes. Cofondateur en 1960 à Paris de l’Union Générale des Étudiants Créoles de La Réunion (UGECR) et de la revue Le rideau de cannes, il a également participé à la revue Réalités et perspectives réunionnaises sous les signatures de Simandef et de Marcel Salaze. Familier de Henri Madoré, il s’est attaché à sauvegarder la mémoire vivante de notre dernier chanteur des rues, réalisant à titre personnel en 1972 l’enregistrement qui constituera l’essentiel du disque édité en 1997 par le Pôle régional des musiques actuelles. Animateur à l’ORTF à Paris de 1963 à 1965, puis à Saint-Denis de 1965 à 1968, enseignant jusqu’en 1970, Jean-Claude Legros oriente alors son parcours professionnel vers une société mutuelle du secteur privé à Saint-Denis, à Paris et dans les départements et territoires d’outre-mer.


Saluons enfin la contribution inestimable de Patrice Treuthardt qui, depuis des années, a su faire vivre certains de ces textes dans la tradition orale des kabares.

* In La littérature réunionnaise d’expression créole, 1828-1982, A. Armand et G. Chopinet, L’Harmattan, 1984.

collection : Poésie
Éditeur : Auto-édition - 48 p. - 15 €